Mon coup de coeur, « Plonger » de Christophe Ono-dit-biot!

Et parce qu’il est normand, comme moi; et du Havre, comme moi, j’aimerais partager avec vous mon coup de coeur d’octobre 2013.

Parmi les nombreux prix littéraires que j’ai pu lire cette année,c’est lui mon préféré! Christophe Ono-dit-Biot a obtenu le prix de l’académie française pour son dernier livre, Plonger. Ce après une-trop-longue absence.

Parce que nous venons du même patelin lui et moi, je le suis depuis son tout premier livre désagrégé(e) et je dois dire que cet arrêt de trois ans dans l’écriture lui a été profitable (mais attention, il n’a pas chômé pendant ce temps-là le Monsieur: rédacteur au point, télévision…là, je ne peux pas vous en dire plus, n’en possédant pas!). Il a gagné en maturité et son écriture est plus dense, plus profonde, mieux maîtrisée. A croire que l’étape journalistique est bénéfique aux écrivains.

Peut-être est-ce notre enfance en Normandie que nous partageons qui me fait adhérer à sa vision du monde et de l’amour. Peut-être est-ce encore parce que j’ai moi aussi connu un amour espagnol mais quel plaisir de lire un auteur qui partage notre point de vue sur l’évolution de la société. Une société où l’on ne prend même plus le temps d’aimer. En Normandie, on l’a le temps, on s’en occupe, on en prend soin.

Venons-en au propos, Plonger c’est l’histoire du narrateur, César, que nous voyons évoluer et gagner en maturité depuis désagrégé(e) et qui se trouve aujourd’hui à l’âge de se poser et d’aimer. Il rencontre Paz, belle espagnole et artiste talentueuse mais celle-ci étouffe en Europe. Elle partira, un appareil photo dans la main et abandonnera son compagnon et son enfant pour parcourir le monde. Mais un jour, on découvre son corps sans vie. Le narrateur s’adresse alors à son fils et aux lecteurs pour raconter son amour et le monde; tel qu’il l’a connu et tel qu’il le voit aujourd’hui.

Un roman plein d’amour et de tendresse.

Plonger sera désormais mon compagnon de route, je le lirai et le relirai chaque fois que je me sentirai seule dans cette société sur-connectée, incapable de s’arrêter un instant pour plonger dans l’autre.

Un baume.

Un auteur qui aiguise sa plume; un nom à ne pas oublier Christophe Ono-dit-biot. (N’oubliez pas le « t », c’est important).

nrf Gallimard, Plonger de Christophe Ono-dit-biot.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires sur “Mon coup de coeur, « Plonger » de Christophe Ono-dit-biot!

  1. Je viens de le finir, c’est un très beau livre. J’ai trouvé l’auteur un peu trop cynique et pessimiste parfois et j’ai préféré la seconde partie du roman..enfait il y a quelque chose qui m’a interpellé : est-ce que le roman est autobiographique ?Je n’espère pas pour l’auteur mais la façon dont tu l’avais décrit j’en ai conclu qu’il y avait quand même de grosses similitudes. C’est souvent une question que je me pose quand je lis un livre qui décrit si bien les sentiments de son personnage.

  2. Il a été inspiré par son histoire, oui. (La Normandie, son fils) mais je pense quand même que tout le reste est romancé. Je me souviens qu’un de ses collègues du point avait fait la critique du livre à sa sortie et avait souligné le fait que son roman était inspiré de la réalité.
    Le plus important, tout le fond ( c’est-à-dire ses pensées sur le monde) est vrai!
    Après, il faut savoir que le personnage principal, César, est aussi le personnage des autres romans de Christophe Ono-Dit-Biot,qui sont des espèces de délires aux quatre coins du monde, essentiellement en Asie. Il s’est mis en danger et y a échappé, d’où le fait que César ne veut plus passer les limites de l’Europe dans "Plonger".

commentaires