« D’après une histoire vraie », Delphine de Vigan- Réflexion sur l’écrivain et ses personnages

Les romans qui parlent du travail de l’écrivain me rappellent toujours mes années CAPES. Dans « D’après une histoire vraie », Delphine de Vigan aborde à peu près tous les thèmes qui s’attachent à l’écriture: l’angoisse de la page blanche, la partie de soi qu’on laisse dans chaque oeuvre, la partie de « vrai », la difficulté d’écrire après un premier succès, la relation de l’écrivain et de ses personnages, la douleur de l’écriture.

L’Histoire

La narratrice-écrivaine revient sur les deux années où elle s’est retrouvée dans l’impossibilité (incapacité?) d’écrire après l’immense succès critique et commercial de son dernier livre. Lors d’un diner, Delphine rencontre L., une jeune femme d’une quarantaine d’années. Tout de suite, elle tombe sous le charme de cette femme qui est tout ce qu’elle n’est pas: sûre d’elle et séductrice. Une amitié profonde puis, inquiétante lie peu à peu les deux jeunes femmes.

Mélange de fiction et de réel

Dans ce livre, Delphine de Vigan nous livre sa réflexion sur la recherche par les lecteurs de « la vérité », du « réel », encore plus présent aujourd’hui dans une oeuvre littéraire. Elle joue avec les attentes du lecteurs et les limites du genre autobiographique. Ce roman est-il autobiographique? La narratrice-écrivaine dit-elle vrai ou nous livre-t-elle sa vérité? Qu’est-ce que la vérité?

Suspens

Suspens qui n’en est pas vraiment un puisqu’un lecteur averti comprendra assez vite de quoi il en retourne, mais suspens recherché cependant. Au fil des pages, L.devient une énigme. Cette jeune femme mystérieuse cache quelque chose, mais quoi?

Manipulation

Delphine de Vigan surfe sur la vague des relations destructrices et sur le thème de la manipulation. L. exerce son pouvoir d’envoûtement sur Delphine, jusqu’à s’immiscer dans sa vie, en prendre le contrôle et atteindre profondément sa confiance. Le livre nous raconte en détails le procédé de manipulation.

Style

La plume de Delphine de Vigan est agréable. Ses livres sont bien écrits et accessibles à tous. Vous le comprenez… pas non plus de coup de coeur de ce côté-là.

Mon avis

Le roman est assez agréable à lire mais ayant deviné très vite où l’auteure voulait en venir, j’ai trouvé le roman long et les ficelles un peu grossières. La réflexion sur la littérature est ce qui a attiré mon attention et ce qui m’a semblé le plus intéressant. Finalement, « D’après une histoire vraie » ne m’a pas emballée. Je quitte d’ailleurs l’écriture et le clavier pour me replonger, avec plaisir dans la lecture du livre dont je vous parlerai peut-être prochainement!

« D’après une histoire vraie », Delphine de Vigan- Editions J.C Lattès.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires sur “« D’après une histoire vraie », Delphine de Vigan- Réflexion sur l’écrivain et ses personnages

  1. J’ai vécu un peu la même chose avec une de mes meilleures amies il y a quelques années.
    J’avais beaucoup aimé le roman de Delphine de Vigan, « Rien ne s’oppose à la nuit », le succès commercial qu’elle évoque dans son livre j’imagine .

    Je ne cessais de me demander à quel point le roman était fidèle à la réalité, certains passages assez durs m’ayant beaucoup marqué..

    Me concernant, j’ai enfin fini par découvrir Oliver Twist, trouvé lors d’un détour dans la maison de ma grand mère (l’odeur des vieux livres…je dois passer pour une folle mais j’adore ça !)

  2. Bonjour,
    j’avais beaucoup aimé « Rien ne s’oppose à la nuit » et la lecture de son dernier livre m’a énormément déçu, sans doute parce que je n’ai pas retrouvé ce soi-disant « suspense » à la Stephen King que les médias avaient tant promis.
    Je rejoins tout de même ton avis sur une chose : l’interrogation sur le rôle de la littérature et de l’écrivain.
    Cette interrogation vient à la fois de Delphine et de « L. » et apporte vraiment un petit intérêt à ce roman.

commentaires