Exposition « 21 Rue de la Boétie » (Musée Maillol)

Dans la veine de l’exposition Chtchoukine (ici), l’exposition « 21 Rue de la Boétie » met en avant les collections d’un célèbre marchand d’art, Paul Rosenberg.

 

L’Exposition

De nombreux panneaux explicatifs nous racontent la rivalité  marchande de Paul avec son frère, Léonce, ses relations avec les artistes. L’exposition met ainsi la lumière sur le côté commercial de l’art, l’offre et la demande, le prix des oeuvres, la cote qui fera sous-estimer ou sur-estimer un artiste.

 

rosenberg maillol

 

Les Oeuvres

De nombreux tableaux d’art moderne, jusqu’ici encore inconnus du grand public, sont exposés et c’est là la grande richesse de cette exposition: des oeuvres surprenantes de Pablo Picasso, de multiples tableaux de Georges Braque, Matisse -toujours…- , Fernand Léger et surtout, les oeuvres très rares de Marie Laurencin, connue principalement pour avoir été la muse d’Apollinaire.

 

La répétition laurencin

 

Pablo picasso rosenberg

 

Le Commerce de l’Art

Bien sûr, on ne peut pas nier l’évidence: le commerce est indissociable de l’art, ou du moins, de la « valeur » de l’artiste. Pourtant, la part d’explication à ce sujet prend, à mon goût, trop de place dans un musée.

 

braque maillol

 

Un Peu d’Histoire

Une partie de l’exposition revient sur le pillage de la galerie pendant la seconde guerre mondiale et sur le rôle qu’a eu celle-ci sur l’art. « L’art dégénéré », comme l’appelaient les nazis, doit alors trouver refuge hors d’Europe, hors de la bouillonnante Paris, se déplaçant, de fait, vers New York.

 

picasso maillol

 

21 Rue de la Boétie

Le titre de l’exposition fait référence au titre du livre d’Anne Sinclair, petite fille du collectionneur, qui se souvient, avec tendresse, de son grand-père et de sa galerie, située au 21 rue de la Boétie, et où sont passés tant de grands artistes.

 

21 rue de la boetie

 

Anne Sinclair à 4 ans par Marie Laurencin

 

marie_laurencin_portrait_danne_sinclair

 

Mon Avis

Cette exposition est vraiment très intéressante, de par ses toiles oubliées et de par ses explications sur l’influence des terribles événements de l’Histoire sur l’art.

 

« 21 Rue de la Boétie », Musée Maillol, du 2 mars au 23 juillet 2017.

Rendez-vous sur Hellocoton !

commentaires