« L’ombre de ce que nous avons été »- Luis Sepulveda

J’ai d’abord été séduite par le titre très poétique. Je m’attendais alors à une histoire d’amour comme l’auteur sait les écrire et je voulais changer un peu de registre et là, surprise, en lisant le résumé je comprends l’humour de l’auteur et ça me donne envie de découvrir la suite.

Résumé

 » L’ombre de ce que nous avons été » est une petite histoire pleine d’humour qui témoigne pourtant de la grande Histoire du Chili. Elle met en scène trois anti(?)héros, trois anciens militants de gauche de retour à Santiago après un exil de 35 ans relatif au coup d’Etat de Pinochet. Tous trois prévoient un retour fracassant en une action révolutionnaire mais un tourne-disque lancé par la fenêtre lors d’une dispute conjugale va mettre à mal leur plan. Du fantasque et du sérieux? J’achète!

Les personnages

Ce sont des héros perdus et brisés qui nous sont présentés et dont la grandeur passée est ternie par l’âge et le fatalité du quotidien. Tout cela pourrait être grave (le fond l’est certainement) mais Luis Sepulveda transforme ses héros d’un drame politique historique en héros comiques pour notre plus grand plaisir. On rit de ces trois hommes un peu loosers, un peu naïfs, éternels enfants rêveurs, mais tellement pleins de bonnes intentions qu’ils en sont attachants ces révolutionnaires vieillissants au grand coeur.

La grande Histoire

Cette petite histoire renvoie bien évidemment à la grande Histoire du Chili et à tous ces héros exilés après la prise de pouvoir de Pinochet qu’on a oubliés, ses prisonniers mutilés ou ses héros révolutionnaires assassinés et à ses conséquences aujourd’hui: la police qui peine aujourd’hui à redorer son blason, la violence étouffée, la perte de confiance des régimes politiques, la perte d’espoir généralisée.

Ressenti

On sourit tendrement face à ses vieux révolutionnaires qui veulent garder la foi, on rit des situations burlesques mais on n’oublie pas le propos plus grave de l’auteur et le fond historique. La plume de Sepulveda est vive et agile. Nous savons que c’est par l’humour que les plus grands écrivains ont su déguiser les propos les plus forts et dresser, au fil des siècles, le portrait de notre monde. Je ne peux m’empêcher de penser à Voltaire ou Beaumarchais en fermant ce livre.

L’Ombre de ce que nous avons été, Editions Points

Révolution Chilienne

Révolution Chilienne

Rendez-vous sur Hellocoton !
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire sur “« L’ombre de ce que nous avons été »- Luis Sepulveda

  1. merci pour ce topo , ça m’a donné envie de le lire … ça me remettra dans le droit chemin des "vraies lectures" , maintenant que l’été et les lectures à la Musso et Lévy arrivent à leur fin 😉

commentaires