Péché d’envie: « La chute du British Museum »- David Lodge

En ouvrant « la chute du British Museum« , vous découvrirez les pensées les plus secrètes d’Adam Appleby durant une journée. Une journée très spéciale. Les premiers mots du livre, « Pour son malheur » , annonce la couleur.

C ‘est au lit que nous rencontrons notre personnage écrasé par le poids des responsabilités car cet universitaire catholique de 26 ans est déjà père de trois enfants… une nouvelle journée commence et avec elle, une inquiétude obsédante: Barbara, son épouse, est-elle de nouveau enceinte?

Nous suivons alors notre personnage durant cette longue journée angoissante tout en ayant accès à ses pensées les plus secrètes. Ce fervent catholique est-il réellement en accord avec les Dogmes de l’Eglise? Entre mauvaise foi et tentations, nous découvrons que personne n’est parfait! Y a-t-il un péché plus grave qu’un autre? du péché véniel ou du péché mortel, lequel prend le pas sur l’autre?

Pour avoir voulu éviter le contrôle des naissances (mais le suivi des températures n’est-il pas déjà un « contrôle »?) , notre personnage sera confronté, lors de sa journée ponctuée d’aventures picaresques autour du célèbre British Muséum, aux sept péchés capitaux. Aura-t-il la force de résister?

Comme toujours, on rit beaucoup en lisant les aventures des héros de David Lodge. Ce grand pantin frustré d’Adam Appleby, tiraillé entre ses envies sexuelles inassouvies et son éducation religieuse, enchaîne les situations burlesques.

Les sept péchés capitaux lors d'une journée folle autour du British Muséum
Les sept péchés capitaux lors d'une journée folle autour du British MuséumLes sept péchés capitaux lors d'une journée folle autour du British Muséum
Les sept péchés capitaux lors d'une journée folle autour du British Muséum

Les sept péchés capitaux lors d’une journée folle autour du British Muséum

Ce livre de David Lodge à quelque chose en plus par rapport aux autres puisqu’il met en lumière l’hypocrisie de la société anglaise catholique des années 60. Je l’ai trouvé beaucoup moins léger que « Pensées secrètes », « Changement de décor » ou « Thérapie »( que je vous présenterai après les avoir relus), peut-être aussi un peu moins drôle. Cela n’en reste pas moins un excellent roman de David Lodge.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “Péché d’envie: « La chute du British Museum »- David Lodge

commentaires