« L’Amour de la Vie », Jack London- Que recherche-t-on en se coupant du monde?

J’ai lu « L’amour de la vie » de Jack London, juste après avoir relu « Into The Wild » au début de l’été. Envie de voyage, envie d’aventure, ce recueil de nouvelles pose justement la question de la finalité de cette quête.

L’Histoire

L’auteur nous emmène en Alaska, là où l’Homme se révèle dans son état le plus originel. Cruauté et grandeur se côtoient sans limite.

Tout est dit dans ces deux mots:

« Grandeur » et « Cruauté ».

Lorsque la faim et les situations extrêmes réduisent l’Homme à l’état quasi-animal, les instincts se révèlent et l’essentiel surgit dans tout sa splendeur brute. C’est peut-être là ce que cherchent ces exilés dans ces contrées sauvages et lointaines. Retrouver l’essentiel. Un sens à la vie.

Le Personnage

Le héros de la nouvelle principale « L’amour de la vie » lutte pour sa survie tout au long du récit. Nous le voyons se débattre pour la vie avec une certaine inquiétude. Pourtant, il nous est inconnu. Il n’a pas de nom. Il est réduit à sa condition animale. Lui, c’est nous. Et on souffre avec lui. Et on espère avec lui. Et on cherche avec lui le sens de la vie. C’est un récit court mais puissant.

Style

Pas de fioriture dans l’écriture de Jack London. Les faits bruts, à nu et sublimes, tout simplement.

« L’Amour de la Vie », Jack London, Editions Folio.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire sur “« L’Amour de la Vie », Jack London- Que recherche-t-on en se coupant du monde?

commentaires