« L’Ourson qui boit », un succès mérité? ( Lyon)

Lors de mon court passage à Lyon, j’ai pu déjeuner à « L’ourson qui boit » un vendredi. Apparemment, c’est un véritable privilège puisqu’il faut compter un mois de réservation pour un dîner en week-end.

De l’extérieur, le restaurant ne paie pas de mine mais l’intérieur est clair et assez moderne. Un menu unique le midi: entrée-plat-dessert pour 18e, ce qui n’est vraiment pas onéreux pour un restaurant qui s’est forgé une telle réputation. Mais en sortant, je trouve que le prix est juste. Je ne paierai pas plus cher. Je m’explique.

Nous avons le choix entre deux entrées, deux plats (un de poisson, un de viande) et plusieurs fromages et desserts.

Je commence par commander du maquereau au titre pompeux. Finalement, très peu dans l’assiette. J’ai l’impression de déguster, ou plutôt de goûter, pas de manger. Goûter des saveurs qui sont bonnes et fraîches mais pas vraiment surprenantes. Rien de fou dans l’assiette.

lourson qui boit

 

Mon amie, Clémentine a pris sa première émulsion. C’était très bon d’après elle et, j’ai goûté, c’était effectivement plus original que ce que j’avais choisi. Mais encore une fois, on a faim. On vide la première bannette de pain très rapidement. Je dis au revoir à mon régime sans pain (sans gluten).

loursonquiboit

Arrive les plat, j’ai choisi l’agneau que je sens à peine dans la brique. Le tout est épicé comme il le faut. Encore une fois, c’est bon mais pas spécialement original dans le choix des saveurs.

loursonquiboit3

Une fois de plus, mon amie Clémentine a plus de chance mais elle a encore faim avec ces émulsions!

loursonquiboit2

Ce n’est pas grave, on décide de se rattraper sur les desserts qui passent sous nos yeux et qui ont l’air plus consistants mais au moment de passer commande, il ne reste plus que le tiramisu au kiwi ou l’émulsion de yaourt. Je n’aime pas le tiramisu et je suis allergique au kiwi mais tant pis! J’ai trop faim, je choisi celui-ci et mon amie, dépitée, commande donc sa troisième émulsion.

loursonquiboit4

Encore une fois, ce n’est pas la folie chez les papilles!

Au moment de sortir, j’ai encore faim, fait rarissime. D’accord, je cours beaucoup et j’ai souvent faim mais mon amie aussi sort l’estomac quasi-vide avec ses émulsions. Je vous conseille donc d’aller à « L’Ourson qui boit » lorsque vous n’avez pas faim. C’est aussi parfait pour les régimes.

De plus, lorsque la serveuse m’a demandé ce que j’avais pensé du repas et que je lui ai dit que c’était vraiment dommage que les deux desserts consistants (au chocolat ou au thé macha) de la carte n’y soient plus, elle m’a dit que c’était normal parce qu’ils avaient beaucoup de monde le midi. Cependant, le restaurant n’était pas plein, nous sommes arrivées relativement tôt (12H45) et ils sont quand même au courant qu’ils reçoivent du monde tous les midis (cf à réservations!). Je pense donc qu’ils pourraient faire des efforts sur ce point.

Par ailleurs, lorsque mon amie leur a demandé l’origine du nom du restaurant « L’Ourson Qui Boit », on lui a répondu d’abord qu’ils n’en savaient rien et ensuite tout de même que c’était le nom du restaurant lorsqu’ils l’ont repris. Bon, on peut aisément imaginer quel genre de restaurant était « L’Ourson Qui Boit » mais quand même, répondre à cette question à un client curieux avec le sourire ne serait pas négligeable.

Le succès de l’Ourson Qui Boit est-il mérité?… la question reste ouverte!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “« L’Ourson qui boit », un succès mérité? ( Lyon)

commentaires