Lyon, ma Ville de Coeur

Longtemps, lorsque l’on me demandait, à Paris, d’où je venais, je répondais Lyon. Lorsque l’on me demandait si j’allais rester à Paris, je répondais que j’attendais d’avoir assez de points pour « rentrer » à Lyon.

Pourtant, lorsque je suis arrivée à Lyon en 2007, ce n’était pas gagné. Mon amour pour la capitale des Gaules s’est installé peu à peu, insensiblement et plutôt curieusement si l’on considère ma première impression.

Quand je suis arrivée, un matin de juillet pluvieux, j’ai trouvé la ville peu accueillante, grise et froide-pas seulement à cause de la pluie -quoique- mais aussi à cause de ces larges routes qui coupent la Presqu’île et de ces bâtiments nouveaux, forcément gris, qui côtoient, sans ménagement, des façades en pierre de taille. Je me souviens de cet énorme bouquet de fleurs en plastique disgracieux sur fond gris (qui s’est avéré être une oeuvre d’art signée par l’artiste coréen du nom de Jeong Hwa Choi. Mea culpa. Mais quand même…), les fameux trompe l’oeil et les pentes de la Croix Rousse n’y pouvaient rien changer: je ne resterai pas une année entière dans cette ville! J’y ai finalement vécu quatre ans et il a fallu que l’Education Nationale me jette hors de la ville à coups de pieds aux fesses pour me déloger!

 

vue croix rousse

 

Pourquoi ce changement? parce que la ville cache des trésors et offre à ses habitants une qualité de vie incomparable. Voltaire s’en est bien rendu compte quand il dédie aux habitants ce poème lors de sa nomination à l’Académie de Lyon:

Il est vrai que Plutus est au rang de vos dieux,
Et c’est un riche appui pour votre aimable ville :
Il n’est point de plus bel asile ;
Ailleurs il est aveugle, il a chez vous des yeux.
Il n’était autrefois que Dieu de la richesse ;
Vous en faites le dieu des arts :
J’ai vu couler dans vos remparts
Les ondes du Pactole et les eaux du Permesse.

 

trompe l'oeil lyon

 

La Situation Géographique

Lyon est idéalement située entre mer et montagnes, ce qui permet de pratiquer pas mal de sports et de se faire des week-ends économiques et agréables. Elle est aussi à 2H de Paris en TGV -ça malheureusement, la SNCF l’a bien compris et a considérablement augmenté ses prix ces deux dernières années- ce qui facilite l’accès à la vie culturelle parisienne qui vient volontiers compléter l’offre lyonnaise pour les amateurs d’expositions, de théâtre, d’opéra et autres événements ponctuels.

 

saone lyon

 

Une Ville entre Deux Fleuves

Je vous ai parlé rapidement de la Presqu’île. Lyon a cette particularité d’être coupée par deux fleuves: La Saône et le Rhône. Cette incongruité sépare la ville historiquement en différents quartiers: ceux de la Presqu’île: le 1er, le 2ème et le 4ème (sur les hauteurs), ceux du côté Rhône: 3ème, 6ème, 7ème, 8ème, et enfin, ceux du côté Saône: 5ème et 9ème.

 

Rhone lyon

 

Les quais de Saône sont la partie calme de la ville avec son marché et ses bouquinistes; les quais de Rhône bougent davantage la nuit avec ses nombreuses péniches bars-restaurants-boîtes de nuit.

 

saone lyon

 

 

Les Quartiers Forts

Plus le temps passe, plus les quartiers de Lyon se forgent une identité forte:

Le 4ème est le quartier le plus prisé… des parisiens! Authentique, bobo à souhait, il s’embourgeoise d’année en année malheureusement et l’on perd ce que l’on venait y chercher.

 

pentes croix rousse

 

Le 6ème avec son grand Parc de la Tête d’Or et sa Cité Internationale -imaginée par Renzo Piano– est le quartier « bourgeois lyonnais » et familial. Il ne s’y passe pas grand chose le soir, bien que l’ancienne gare des Brotteaux se soit reconvertie dans les bars de nuit pour jeunes actifs friqués, ça reste un quartier très calme.

 

Parc de la tête d'or 2

 

cite internationale lyon

Le 2ème et le 1er sont les deux quartiers centraux, le coeur de la ville.

place terreaux

Lyon2

 

Le 5ème est le quartier du Vieux Lyon, magnifique petit centre moyenâgeux aux rues pavées et au façades conservées, c’est le quartier touristique par excellence et le lieu le plus animé maintenant, il est pourtant déserté par les lyonnais car les appartements sont peu lumineux et humides. Difficile à vivre.

 

vieux lyon

 

Le 7ème est le quartier de la Guillotière et de Saxe-Gambetta. C’est le quartier de la faculté. La Guillotière garde sa réputation sulfureuse mais Saxe- Gambetta, que je connais très bien pour y avoir vécu, a considérablement changé. C’est maintenant le quartier hipster, plein de restos ont ouvert ces dernières années, des bâtiments ont été réhabilités. Le signe qui ne trompe pas: on y trouve des bicyclettes accrochées à tous les poteaux! Lorsque j’y suis repassé, il y avait un rassemblement bon enfant de débats politiques à la lumière d’une guirlande de Noël. Des jeunes hipsters se dressaient là, réunis autour d’une table en bois et échangeant une bière à la main. C’est ce qui manquait à Lyon: un souffle de pensée nouvelle.

 

ambiance saxe lyon

 

Enfin, à cela s’ajoute le quartier des Confluences, lorsque je vivais à Lyon, ce n’était encore qu’un terrain vague avec de sombres hangars. Aujourd’hui, c’est un quartier qui se développe considérablement. A quelques minutes en Tram du coeur de Lyon, l’architecture y est soignée (avec son centre commercial et son musée exceptionnels). Même les vues sur le fleuve sont pensées. Confluences est l’avenir de Lyon, une ville en marche comme le montre cette constante évolution.

museedesconfluenceslyon

 

Les Evénements

Pour ceux qui aimeraient passer un petit week-end à Lyon, il faut retenir ces quelques événements durant lesquels la ville s’anime:

En octobre: la Biennale de l’art contemporain qui permet de découvrir des artistes du monde entier.

En décembre: la Fête des Lumières -le 8 exactement, fête de la Vierge Marie qui protège la ville de Lyon des attaques extérieures- est l’événement le plus connu de Lyon et celui qui amène le plus de touristes. Il faut dire que c’est chaque année un spectacle magnifique: la Capitale de Gaules est offerte aux artistes qui illuminent les façades et lieux clés de la ville par leurs créations autour de la lumière. Les lyonnais participent aussi à la fête en disposant les lampions sur le rebord de leurs fenêtres.

 

8 decembre lyon _IGP2835

 

En juin-Juillet: Les Nuits de Fourvière. Il s’agit là d’un Festival de théâtre, danse, musique, cinéma, sur le site gallo-romain des théâtres de Fourvière.

 

nuits fourvieres

Le reste de l’année, vous ne vous ennuierai pas puisque l’offre de théâtre et opéra est assez développée et peu couteuse par rapport à Paris.

 

La Gastronomie

L’année où je suis arrivée, et celle-là seulement, Lyon avait mis en place des chèques restaurants pour découvrir les différents établissements partenaires de la ville. Pour une somme modique (16e, je crois), nous avions accès à des dizaines de restaurants gratuitement ou à 50% (la personne qui accompagnait devait payer sa part). Pour une étudiante fauchée comme moi, c’était une chance exceptionnelle. Mon amie et moi en avons grandement profité.

 

loursonquiboit3

 

Lyon est connue pour ses bouchons, sorte de restaurants traditionnels aux plats bien français. On y mange en apéritifs du grattons qui ne sont rien d’autre que du gras frit (vous imaginez…), les lyonnais en raffole, pour ma part j’ai eu plus de mal à m’y faire…

Lyon est aussi la ville des grandes écoles de cuisine qui forment les futurs chefs étoilés. Paul Bocuse y a plusieurs brasseries: le Sud et le Nord sont des institutions là-bas.

Aujourd’hui, de nombreux coffee-shop ouvrent leurs portes et surfent sur la vague « healthy » que l’on retrouve à Paris. Lyon reste donc dans la course et s’en détache même en proposant mieux et moins chers qu’à Paris. Les lyonnais mettent du coeur là où les parisiens pensent « pinterest » et « rentabilité ».

 

brunch les cafetiers

 

Les Lyonnais

Je disais en arrivant à Paris que les lyonnais sont plus parisiens que les parisiens dans le sens où ils vivent à fond le modèle parisien mais à Lyon. Mon dernier week-end à la capitale des Gaules me le confirme: le parisien aimerait se déplacer qu’à vélo mais la ville est trop grande, trop polluée, trop dangereuse avec toutes ces voitures, le lyonnais lui n’a pas ces problèmes et chevauche de plus en plus son vélo pour aller d’un bout de la ville à l’autre; la parisienne aimerait porter cette nouvelle jupe à la mode pour sortir le soir mais elle risque les ennuis dans le dernier métro alors elle opte pour le pantalon, la lyonnaise suit la mode sans ce soucier de ce détail; le parisien voudrait travailler toute la journée dans un coffee shop plutôt que de rester enfermé dans son 10m2 mais il n’en a pas les moyens et on le virerait sans ménagement dès qu’il faudra installer un nouveau client, le lyonnais peut y rester toute la journée dans son coffee shop s’il veut quitter son appartement taille adulte pour un Matcha Latte à 3e50!

Ce qui est très étonnant lorsque l’on arrive à Lyon, ce sont les familles catholiques traditionnelles très présentes, de même que la classe bourgeoise, très fermée.

Dormir à Lyon

Lorsque je vais à Lyon, je dors chez une de mes amies mais je vous ai quand même trouvé une très bonne adresse en retournant sur les traces de mes années lyonnaises à Saxe. Nous nous sommes arrêtés dans un bar situé dans mon ancienne rue, le Ho 36 Hostels et quelle ne fut pas notre surprise de nous rendre compte que ce bar tout de bois et de cuivre , faisait également hôtel.

La cantine du rez-de-chaussée invite au partage

Pour vous, l’adresse:

Ho 36 Hostels, 36 Rue Montesquieu, 69007 Lyon

Bonnes adresses

Vous pouvez déjà retrouver quelques adresses publiées. De plus, à compter d’aujourd’hui, je publierai un article découverte par jour pendant une semaine. ( à retrouver ensuite dans « recherche » > « resto lyon » ou « bonnes adresses lyon » ou bien encore dans « Gourmandises! »)

emmanuelle jeannine et suzanne

Finalement

Après ce tour rapide de la ville, je me demande toujours si je fais le bon choix en vivant à Paris…

 

soane lyon nuit

Merci à Anne-Sophie pour sa contribution-photos à l’article 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire sur “Lyon, ma Ville de Coeur

commentaires