« Nouvelles du Paradis », David Lodge – Touristes ou Pèlerins Païens?

Quand David Lodge et son humour grinçant s’attaquent aux touristes, ça donne « Nouvelles du Paradis ». Un beau moment de rire et de réflexion sur la société. Lorsque j’ai trouvé ce livre de David Lodge, que je n’avais pas lu, je l’ai pris sans lire le résumé parce que je sais qu’un roman de David Lodge est toujours l’assurance d’une bonne lecture.

Histoire

Hall de départ de l’aérogare de Healthrow. Leslie Pearson, chef d’agence de Travelwise Tours, observe avec mépris les vacanciers en partance pour Honolulu s’amasser. Parmi eux, Bernard Walsh, ancien prêtre, ne croit plus au Paradis depuis longtemps.

Réflexion sur le tourisme

La première page est un régal. Quand travailleurs du tourisme et touristes se rencontrent, la confrontation toute en décalage est savoureuse! on en redemande! Le début du roman est extrêmement drôle et nous sentons poindre, si ce n’est la critique, au moins, l’interrogation sur la finalité du tourisme. Lodge grossit les traits de ses personnages, accumule les situations familières pour que l’on se pose mieux les questions: Qu’est-ce qui nous donne cette envie d’ailleurs? Qu’est-ce qui nous pousse à partir à l’autre bout du monde pour une petite place au soleil? Que cherche-t-on? Que fuit-on? Que gagnons-nous à partir?

Dans chaque oeuvre de David Lodge se trouve un universitaire. Ici, le personnage en question se fait offrir des voyages tous frais payés pour soutenir sa thèse sur le tourisme. Il se garde bien d’exposer à tout venant la thèse qu’il soutient selon laquelle le tourisme serait le nouveau pèlerinage de ceux qui ne croient plus et qui, par conséquent, n’ont plus d’espoir ou de but dans leur vie. Oublier la vie. Se créer une nouvelle obligation, un nouveau rituel annuel: le voyage.

Réflexion sur le sens de la vie

Les vacances nous permettent de nous extraire de notre quotidien, de nous soulager, un temps, de nos problèmes -ou peut-être même pas-, en cela, elles sont un divertissement mais le divertissement peut-il suffire à notre bonheur? Le soleil, la plage, la bonne humeur, sont-ils des conditions sine qua non? Car finalement, que retient-on de nos voyages? le soleil et les paysages ou bien plutôt les autres, les moments partagés, les rencontres? Bernard, notre héros, part dans l’idée de découvrir ce paradis promis dans les brochures mais c’est bien plus que cela qu’il trouvera à Hawaï.

Humour

L’écriture elle-même, par son organisation, est drôle. Puis les situations sont incongrues, dérangeantes: pauvre Bernard, poursuivi par la guigne toute la première partie du roman! Comme dans toute bonne comédie anglaise, les seconds rôles ont des traits de caractères comiques. L’auteur ainsi que le lecteur se moquent d’eux mais toujours gentiment parce qu’ils sont infiniment attachants. David Lodge a le sens de la satire, c’est sûr et quel plaisir de le lire!

Style

David Lodge a cette particularité de varier les narration sans arrêt. D’un chapitre à l’autre, d’un paragraphe à l’autre, l’histoire nous est racontée sous le prisme d’un nouveau personnage, cela bien sûr au service de l’humour. Les différents points de vue se croisant de façon cocasse et (ou) critique. L’auteur va même jusqu’à abandonner la narration à ses personnages. Cette particularité donne mouvement et dynamisme à l’écriture; ce qui est, à mon sens, la marque de fabrique de Lodge.

Avis

J’ai déjà présenté plusieurs fois les livres de Lodge (ici, ), je suis toujours étonnée de constater que ce ne sont pas du tout les articles les plus consultés car David Lodge est un des rares auteurs à manier humour, point de vue sociologique et réflexion métaphysique, le tout avec brio, dans une seule oeuvre.

Nouvelles du Paradis, David Lodge. Editions Rivages.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “« Nouvelles du Paradis », David Lodge – Touristes ou Pèlerins Païens?

  1. J’avais adoré les romans de Lodge sur le milieu universitaire – je n’ai pas les titres français en tête. Tu m’as donné bien envie de lire celui-là, moi qui adore partir en voyage!;-)

    1. Bonjour Magali, j’ai apparemment un problème avec les notifications de commentaires que je ne reçois plus… je lis seulement maintenant ton commentaire. Tu dois parler de « changement de décor », un des meilleurs.. avec « Pensées secrètes » peut-être, bien qu’il en parle dans pratiquement tous ses romans.

commentaires