Partir seule (Malaga- Grenade)

Jusqu’à maintenant, je m’étais toujours arrangée pour partir en vacances accompagnée mais cette fois, pas de copain, pas d’amie disponible et un grand besoin de repos. J’ai donc décidé de partir en solo.

Le choix de la destination

Comme je vous le disais, j’avais besoin de repos, je me suis donc dit que la mer, ça serait pas mal. Oui mais, la culture aussi parce que je ne peux pas passer plus d’une heure à la plage sans m’ennuyer ferme.

Je ne devais pas partir trop loin non plus. Comme c’était la première fois que je partais seule, je craignais de m’ennuyer, je suis donc partie huit jours.

Et si je pouvais en plus partir dans un pays où je pouvais communiquer facilement, c’était encore mieux car je ne me voyais pas passer huit jours sans pouvoir ni parler ni comprendre qui que ce soit.

Du soleil assuré, la mer et la culture, l’Europe et une langue que je connais bien, l’Espagne fut mon premier choix. Un choix pas trop risqué, il faut commencer petit pour voir grand!

L’andalousie

J’ai donc pris l’avion pour Malaga et je me suis directement dirigée vers Grenade pour trois jours. Quel regret d’y être restée si peu de temps! Comme j’y étais allée deux fois déjà, j’avais surtout prévu de visiter l’Alhambra. Grossière erreur, on n’a jamais fini de connaître Grenade. Malgré la chaleur assommante (44° et pas de ventilo), j’y serais restée les huit jours. Le calme, la douceur de vivre, les gens, la beauté des paysages, les balades, j’aime tout à Grenade!

Mais je ne m’étends pas plus sur la question puisque je vous en avais déjà parlé dans cet article: Grenade, la romantique.

J’ai passé un super moment sans jamais être vraiment seule puisque je logeais chez l’habitant. Merci d’ailleurs à Manuel pour son très bon accueil.

Il en fut tout autrement à Malaga. Je ne donnerai pas de détails sur les conditions d’hébergement puisque ce n’est pas le sujet de l’article mais disons que AirBnB m’a remboursé l’intégralité du séjour. Ca en dit déjà long. Malaga est une jolie ville mais ça reste une ville de passage. C’est de là que les bateaux partent pour le Maroc entre autres. On se sent donc d’autant plus seule que tout le monde s’y déplace en groupes ou en familles. Pas génial pour faire connaissance malgré la meilleur volonté de la petite serveuse du bar où je prenais mes tostadas tous les matins.

Les plages ne sont pas vraiment belles et ça n’a rien à voir avec ce que j’avais vu jusque là en Espagne. Je garde un bon souvenir de l’expo de la maison de Picasso (Picasso est né à Malaga) sur Les Métamorphoses, très instructive et très utile pour moi qui suis professeur de Lettres. Puis, je ne suis pas restée tout à fait seule les cinq jours, j’ai passé une super soirée avec une coréenne qui se demandait dans quelle maison de fou elle était tombée!

Bilan

Finalement, ce voyage en solitaire fut bien plus agréable que ce à quoi je m’attendais. Certes, je préférerai toujours partir à deux pour pouvoir partager des moments précieux, des impressions et en garder des souvenirs incomparables mais il y a tout de même un avantage à partir seule: on est complètement libre de ses mouvements et pour quelqu’un comme moi qui n’aime pas trop organiser son voyage avant de partir, c’était vraiment très appréciable. J’ai pris mon temps et tant pis si je devais rater un car et prendre celui d’après; passer une journée dedans ou marcher pendant des heures; je ne faisais que selon mes envies.

Ca serait quand même dommage de se priver de voyager juste parce qu’on n’a personne pour nous accompagner, non? Double punition!

Je suis tellement satisfaite de cette première expérience que j’y retourne! Mais cette fois, les abonnés Instagram, je pense laisser mon chapeau- que j’ai rebaptisé Dexter…- à la maison. Prochaine destination: Valence en octobre et toujours en solo!

Je ne renonce pas cependant à repartir accompagnée un jour. D’ailleurs, Prince Charmant, si tu te reconnais 😉

L' Alhambra
L' Alhambra

L’ Alhambra

Grenade, le joyau
Grenade, le joyau

Grenade, le joyau

Malaga
Malaga
Malaga

Malaga

Rendez-vous sur Hellocoton !

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires sur “Partir seule (Malaga- Grenade)

  1. J’aimerai avoir parfois le courage de partir seule … mais je n’ai pas réussi à franchir le pas encore.
    Un jour peut-être 🙂

  2. Le plaisir n’est pas le même mais il est là quand même! sinon, j’ai une amie qui est partie seule tout un mois en Argentine et pour s’occuper, elle a fait un stage à l’institut français. J’y pense parce que l’Argentine me tente beaucoup mais c’est loin , il faut partir longtemps et j’ai peur que l’ennui me gagne tout de même. Cette fois-ci, j’avais besoin de repos, hors de question de me lever le matin pour travailler! @Aurore @Lafilledelencre

  3. Partir seul à ses avantages c’est vrai. Je l’ai fait plusieurs fois et la liberté de pouvoir faire ce que l’on veut quand on veut sans rien demander à personne est plutôt cool. C’est un bon moyen de se ressourcer aussi. Après c’est vrai que c’est sympa d’avoir quelqu’un avec qui échanger aussi. C’est différent 😉

  4. Je me lance cette année, je pars seule. Se retrouvant célibataire apres 11ans en couple. Je me suis toujours dit que c’est horrible de partir seule mais la jé n’ai pas le choix et puis faut bien le tente, les gens qui le font en disent beaucoup de bien ALors tentons! Je fais donc Barcelone -Lisbonne en longeant toute la côte Espagne Portugal en 2 semaines, on verra ce que ça va donner mais j’avoue que ça me fait un peu peur, d’ailleurs si quelqu’un est partant du 12 au 23 août 😉

    1. Bonjour,

      Je reviens d’un séjour dans les Pouilles où j’ai pas mal vadrouillé ( article à paraître demain.) J’étais seule encore et tellement heureuse de découvrir toutes ces splendeurs! 🙂 Bien sur, je préfère toujours partager mais je ne me priverai jamais de voyager parce que je suis célibataire (double peine!) Rassure-toi, l’Espagne et le Portugal sont aussi sûrs que la France, il peut t’arriver là-bas ce qu’il pourrait t’arriver ici, rien de plus. En août, j’ai prévu Copenhague et Berlin. Tu vois, ces deux années de voyage en solitaire sont loin de m’arrêter! L’année prochaine, j’imagine un nouveau voyage en Asie; j’aimerais faire la Patagonie mais, cette fois, je mets un peu les freins par rapport aux nombreux vols dont on peut être victime. En Argentine, seule, sans papiers, sans argent, je me demande bien comment on s’en sort!

commentaires