Pélerinage en Sardaigne

Cette année comme le sait la plupart d’entre vous, je suis partie en vacances en Sardaigne et c’était un voyage familial que j’attendais depuis longtemps puisqu’il s’agissait de découvrir l’île où mon grand-père a grandi avant de la quitter pendant la guerre. Sans doute ne se doutait-il pas alors qu’il n’y reviendrait jamais. C’est donc avec émotion que nous sommes allés sur l’île pour la première fois pour découvrir le paysage qui l’a vu grandir, rechercher des membres de la famille mais également comprendre un peu mieux le caractère de mon grand-père et trouver des réponses aux questions que je n’ai pas eu le temps de lui poser.

Toujours dans un devoir de mémoire, j’ai décidé de poster quelques photos des villes que nous avons pu découvrir.

Nous avons donc atterri à l’aéroport d’Olbia, et sont apparues à travers les hublots l’eau turquoise et la côté magnifiquement découpée. C’est aussi ici que se terminera la voyage, nous y sommes passés très rapidement mais assez pour faire un petit tour dans le centre très calme de la ville. Nous y avons croisé des vacanciers avec leurs valises. Ce n’est donc pas dans le centre que se concentrent les activités touristiques. Celui-ci est conservé.

Olbia est la capitale de la Gallura et de l’ancien judicat. Elle fut fondée en 647 av JC.

OlbiaOlbia

Olbia

Dès que nous sommes arrivés, nous avons loué une voiture pour rejoindre la villa de location à Stintino. On ne peut guère faire autrement que d’avoir une voiture en Sardaigne pour se déplacer et visiter l’île mais également pour faire la liaison entre les villas, le village et la plage. Il y a encore beaucoup d’espaces non construits-et c’est tant mieux!- c’est ce qui fait la beauté de l’île mais, il faut savoir que tout n’est pas facilement accessible.

Stintino est un port de plaisance connu pour sa plage exceptionnelle, la Pelosa.

Voici quelques photos de Stintino et de la magnifique plage de la Pelosa mais vous pourrez en trouver davantage dans mes précédents articles: Mon p’tit short blanc à la Pelosa (Sardaigne) et Bleu, blanc, rouge à Stintino (Sardaigne)

 

la ville de Stintinola ville de Stintino

la ville de Stintino

Pélerinage en Sardaigne Pélerinage en Sardaigne
Pélerinage en Sardaigne

Il pleut rarement en août à Stintino mais comme les français, les sardes n’ont pas eu une météo clémente cet été. Il a plu les deux premiers jours, ce qui nous a permis de prendre nos marques et de visiter la ville d’Alghero, à une heure de Stintino.

On ne peut pas aller à Alghero sans sentir l’influence espagnole. Partout, on vous proposera la paëlla! Le centre historique est piéton et entouré de remparts. Les maisons en pierres y sont nombreuses. Les nombreuses algues qui recouvrent la plage par temps de tempête ont donné son nom à la ville qui est située entre le Parc naturel de Porto Conte et la Réserve Marine de Capo Caccia-Isola Piana. C’est également le chef lieu de la Riviera de corail (en catalan). La ville fut construite au 12ème siècle par la famille Doria de Gênes( vous pourrez déguster des sortes de pizza à la farine de pois chiche qui date de cette époque) puis, reprise par les catalans au siècle suivant qui peuplèrent la ville. Dès lors, les échanges avec l’Espagne restent nombreux. C’est une ville magnifique.

Pour l’anecdote, un vieux monsieur dans un restaurant m’a demandé si je venais d’ici « l’ho visto » m’a-t-il dit. Je me demande bien comment il a vu cela.

Les remparts d'AgheroLes remparts d'Aghero

Les remparts d’Aghero

Tempête à AlgheroTempête à Alghero

Tempête à Alghero

Petit tour d' Alghero/ rue de la BarcelonetaPetit tour d' Alghero/ rue de la Barceloneta

Petit tour d’ Alghero/ rue de la Barceloneta

Après une journée de repos à la Pelosa, nous sommes allés à Sassari, à une heure de voiture de Stintino. Mon père y a retrouvé une seconde jeunesse puisqu’il y était venu à l’âge de 18 ans. Quel bonheur de le voir si heureux!

Sassari est une ville universitaire à l’intérieur des terres qui compte 130. 000 habitants, la ville a été fondée au 12ème siècle même si le territoire est occupé par l’homme depuis 2400 avant JC. Elle fut à la fois dirigée par Pise et par Gênes,ce qui explique l’accent proche du toscan.

Piazza Italia- SassariPiazza Italia- Sassari

Piazza Italia- Sassari

Cathédrale Saint Nicholas de Sassari
Cathédrale Saint Nicholas de Sassari

Cathédrale Saint Nicholas de Sassari

La maison du frère de mon grand-père a disparu et les dernières personnes de ma famille aussi…

Puis, ce fut la journée la plus chargée d’émotion, nous avons pris la voiture jusqu’à Sedilo, à l’intérieur des terres. Le village semble désert, nous croisons quelques habitants qui nous saluent. Un cousin poète nous invite chez lui. Tout est si calme, le temps est comme suspendu. Ici, la vie est différente. Les jours s’écoulent, sous un soleil de plomb et le chant des criquets. Pas d’activités commerciales ou culturelles alentour, juste le temps qui passe. Les chiens en liberté dans la rue, le camion qui passe livrer les maisons en boissons et nourriture. Je revois mon grand-père assis au bout de sa table, droit et calme…

Chaque année pourtant, la ville s’anime lors de la S’Ardia, fête qui allie tradition religieuse et courage. C’est d’ailleurs lors de l’une de ces chevauchées folles que mon arrière grand-père est décédé. Le cheval est là-bas un animal sacré, de là vient la passion de mon grand-père pour les chevaux, transmis de génération en génération avant qu’on n’apprenne l’existence de cette fête il y a de cela une quinzaine d’années.

Pélerinage en Sardaigne

L’architecture a cela de spéciale que les murs sont recouverts de pierres noires.

La foi à Sedilo

La foi à Sedilo

Fête de Sedilo: la S'ardia dans un cadre magnifique Fête de Sedilo: la S'ardia dans un cadre magnifique
Fête de Sedilo: la S'ardia dans un cadre magnifique

Fête de Sedilo: la S’ardia dans un cadre magnifique

Nous avons ensuite rejoint Bosa, un petit village de bord de mer aux couleurs chatoyantes et nous avons longé la côte pour retrouver Stintino le soir-même.

 

Bosa & sa côteBosa & sa côte
Bosa & sa côte

Bosa & sa côte

Enfin, vint l’heure de revenir vers Olbia et l’aéroport mais non sans visiter quelques endroits. Nous nous sommes donc arrêtés une nuit à Tergu (vous pouvez retrouver mon article sur Sa Tanca Noa ici ). Ce fut l’occasion de visiter la ville de Castel Sardo, anciennement Castelgenovese.

Après la côté Nord-Est préservée, nous avons été un peu déçus de voir une ville transformée pour accueillir les touristes. Elle n’en reste pas moins jolie, et son château sur les hauteurs de la ville, très bien conservé. Mais nous avons été enchantés par la région et les petits villages alentour. Nous avons fait pas mal de montées et descentes dans les montagnes verdoyantes avant de nous arrêter dans un petit coin de paradis coincé entre les montagnes: Costa Paradiso.

TerguTergu

Tergu

Castel SardoCastel Sardo

Castel Sardo

Chemin menant au Paradis...Chemin menant au Paradis...
Chemin menant au Paradis...

Chemin menant au Paradis…

Voici donc un petit récapitulatif de ce magnifique voyage en Sardaigne riche en émotions. J’espère avoir l’occasion de découvrir d’autres coins de cette île qui regorge de trésors.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires sur “Pélerinage en Sardaigne

    1. C’est un peu le même climat que la Corse. Je pense que tu manquerais quelque chose à y aller en février, les plages sont vraiment magnifiques (du moins vers le Nord ou vers la Pelosa)!

commentaires