« Petites Histoires de Grandes Oeuvres »- Parfum de scandale

Je viens tout juste de commencer Petites Histoires de Grandes Oeuvres, que déjà, je saisis le clavier pour partager cette très bonne idée de cadeau de Noël (par exemple!)

J’ai toujours adoré l’histoire des tableaux, l’intérêt qu’ils ont suscité à leur sortie. Adolescentes, j’étais une habituée de l’émission « d’art d’art ». Ces petites histoires et ragots de couloirs-de musée- revêt, à mon sentiment, autant de charme que pour d’autres les pages de Closer ou autres magazines People.

L’art a toujours été pour moi un réconfort, un refuge. Mes soucis me paraissent bien insignifiants par rapport à ce que l’homme est capable de faire et qu’il nous transmet à travers les siècles et les millénaires. Pourtant, l’art arrive toujours avec son lot de questions: Peut-on vraiment dire que cette oeuvre est belle? Pourquoi fait-elle naître en moi telle ou telle émotion? Pourquoi cette oeuvre a traversé les siècles plutôt qu’une autre?

Je me suis souvent interrogée sur ce qui fait qu’une oeuvre devient oeuvre d’art. Le sujet est vaste, certes, mais force est de constater que le scandale qu’elle attise à sa sortie en est un élément majeur. Je ne me permettrai pas de réduire une oeuvre d’art à cela, et bien des pièces nous prouvent le contraire d’ailleurs mais, il faut bien reconnaître qu’une oeuvre qui fait parler d’elle, de façon positive ou négative, a plus de chance de se détacher de la masse. Simplement parce que le nouveau fait parler et que ce qui fait parler reste dans l’Histoire.

Petites Histoires des Grandes Oeuvres partage des anecdotes associées à plusieurs oeuvres qui ont bien failli disparaître avant d’arriver jusqu’à nous. Cent affaires célèbres de l’histoire de l’art sont dépouillées pour nous, attentifs lecteurs.

Chaque explication est accompagnée d’une représentation de l’oeuvre concernée. Nous pouvons donc juger par nous même du scandale.

Mon avis

Je suis passionnément absorbée par Petites Histoires de Grandes Oeuvres. Les anecdotes sont à la fois courtes et précises. Un magnifique voyage dans le temps!

Peut-être que ce livre n’apportera pas grand chose aux connaisseurs, bien sûr. Je n’en suis pas et pourtant, je connaissais quelques petites histoires. Cependant, soyons honnêtes, je suis sûre que sur les cent tableaux commentés, vous découvrirez encore quelques petites indiscrétions.

Le professeur que je suis y voit un grand intérêt pour les adolescents, afin de les faire « entrer dans l’Art » par la petite porte. Ils adorent ça, les ragots!

Un livre pour tous, à avoir dans sa bibliothèque.

« Petites Histoires des Grandes Oeuvres », éditions Eyrolles. 21,90e

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

commentaires