« Petites Scènes Capitales »- Sylvie Germain

Comme son titre l’indique, « Petites scènes capitales » est un enchaînement de courts chapitres qui relatent les moments forts de la vie de Lili qui, mis bout à bout, forment une vie.

On découvre le personnage principal prénommé Barbara mais qui se fait appeler Lili petit à petit; comme dans un puzzle, les morceaux de vie, posés les uns à la suite des autres, sont des morceaux fragmentés de l’héroïne. Lili et l’exhibitionniste, Lili à la mer, Lili chez sa grand-mère, Lili et les méchantes demi-soeurs.. mais ceci s’accompagne d’un vrai questionnement lorsque la petite fille est confrontée indirectement à la mort pour la première fois. Les tourments s’amplifient et la construction de soi s’accélère: Pourquoi suis-je au monde? Que faire d’une vie qui n’a pas été souhaitée? Quelles sont mes limites?

Tout cela nous est conté par un narrateur extérieur à l’histoire. Il observe Lili et décrit ses pensées avec froideur.

Le texte est beau, l’écriture parfois presque poétique, le vocabulaire riche et pourtant, je n’ai pas été touchée par cette lecture.

L’auteur a décidé que la narration serait à la troisième personne: moins d’émotion, plus de réflexion. Il en résulte une écriture froide. J’ai peiné à me prendre d’affection pour Lili.

Les moments de vie sont trop furtifs, la réflexion trop fugace pour qu’on entre aisément dans le roman.

J’aime les personnages, je m’y attache et parcours un bout de chemin avec eux mais Lili est restée pour moi une étrangère. J’ai eu l’impression de la survoler.

Un très beau style auquel je n’ai pas accroché donc…

Sylvie Germain

Sylvie Germain

Rendez-vous sur Hellocoton !
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire sur “« Petites Scènes Capitales »- Sylvie Germain

commentaires