« Le Mariage de Figaro » de Beaumarchais « En fait d’amour, vois-tu, trop n’est pas même assez »

Quel plaisir d’étudier à nouveau cette oeuvre. Lorsque j’étais en première littéraire, j’ai eu la chance d’avoir une professeure, Madame A. qui nous transmettait le bonheur qu’elle avait eu à la lecture. Exercice périlleux. Vrai ou pas, elle commençait le cours en disant qu’elle avait lu toute la nuit et qu’elle avait aimé avec passion. […]